La complicité des deux chiens guides d'aveugles de Marie-Noëlle

Marie-Noëlle est déficiente visuelle de naissance. Durant les 25 premières années de sa vie son acuité visuelle lui a permis de se déplacer seule, sans même l’aide d’une canne. Cependant en 1997 son compagnon, atteint de rétinite pigmentaire, reçoit un chien guide et lui permet de réaliser la différence de mobilité apportée par le chien. Elle décide alors de faire une demande de chien guide et deux années plus tard les Centres Paul Corteville lui remettent Stella.

 

 

La relation est d’emblée fusionnelle. Elle partagera sa vie jusqu’à l’âge des 15 ans révolus.

« C’est une compréhension sans paroles, la chienne est très à l’écoute et vient immédiatement à l’aide. Grâce à elle j’ai osé voyager, aller au théâtre seule. Elle m’a rendu mon autonomie et ma confiance en moi et m’a permis de belles rencontres. »

 

Stella retraitée, Ecaille arrive en 2011. Les deux chiennes vivront 5 ans ensemble, très à l’écoute l’une de l’autre, se calant à l’allure l’une de l’autre. « Stella, qui avait côtoyé un chien d’assistance en éducation, avait appris en l’observant à retirer les lacets, les gants. A son tour, elle a transmis ce savoir à Ecaille. »

 

Au départ de Stella, Ecaille a pu lui faire ses adieux. Elle lui a d’abord fait la fête, puis a ensuite cessé de la chercher. L’heure de la retraite approchant pour Ecaille, Marie-Noëlle qui ne peut plus assumer deux chiens préfère pour l’instant reprendre la canne blanche plutôt que de placer sa chienne dans une autre famille. Le 3ème compagnon sera bien sûr reçu avec autant d’amour.

« L’apport le plus spectaculaire est la sécurité dans les déplacements, mais la complicité passe aussi dans le jeu. Chaque chien a sa propre personnalité ».